2015-2016 2ème session

 

La ville.

Comment écrire sur cet univers quotidien ?

La ville, symbole du mélange, des différences, de la joie et de la peur, de la richesse et de la pauvreté, de l’espérance et de la violence.

Il n’y a pas une ville, mais des villes.

Tout au long de cette session, les élèves ont eu à lire et à étudier toutes sortes de textes qui avaient comme point commun l’univers urbain. Chansons, poèmes, extraits de romans, textes politiques ou philosophiques, le choix fut large et varié.

Claude Nougaro croise ainsi Albert Camus ou Léopold Sédar Senghor, tandis que Bernard Lavilliers et Grand Corps Malade rencontrent Jean-Paul Sartre ou Julien Gracq et Boileau…

Les élèves s’en sont inspirés, ont pris goût à cet exercice si particulier de l’écriture collective.

Ils offrent ainsi une palette de textes divers, poèmes ou nouvelle, drôles, tendres ou engagés, toujours écrits avec sérieux.

Merci à eux d’avoir surmonté leurs craintes.

Merci à eux de me faire tant aimer mon métier.

 

 

Sylvie Lalanne, coordinatrice de la classe relais de l’Haÿ-les-Roses


Sous-pages (1) : 2015-2016 3ème session
ĉ
sylvie lalanne,
21 mars 2016 à 10:35
ĉ
sylvie lalanne,
21 mars 2016 à 10:35
ĉ
sylvie lalanne,
21 mars 2016 à 10:36
ĉ
sylvie lalanne,
21 mars 2016 à 10:36
ĉ
sylvie lalanne,
21 mars 2016 à 10:35
ĉ
sylvie lalanne,
21 mars 2016 à 10:36
ĉ
sylvie lalanne,
21 mars 2016 à 10:35
Comments