Accueil‎ > ‎

2013-2014 3ème session

 

Guerre.

Écrire sur la guerre.

Sujet ardu s’il en est. Peu engageant de prime abord. Et pourtant…

Bien sûr, avant d’écrire, il a fallu lire. Des auteurs célèbres, tels Victor Hugo, Arthur Rimbaud, Jacques Prévert, mais aussi des auteurs contemporains moins connus tels Nadia Tuéni, une poétesse libanaise ou Ahmed Azeggagh, un poète algérien.

Et puis des témoignages, des lettres de Poilus, des chansons aussi, de Bernard Lavilliers à U2.

Les élèves ont réussi à écrire huit textes. Tous sont emplis d’une sincérité sans faille. L’émotion est là, palpable.

L’écriture est collective. Il y eut comme de l’étonnement.

Mais surtout il y eut du plaisir à créer.

Et de voir les textes se forger peu à peu, de trouver le bon rythme, de choisir le mot juste.

Convaincue depuis toujours que ces « décrocheurs »-là sont capables de réaliser de belles choses, je n’ai fait que les accompagner, sans jamais les obliger. Juste parce que je crois, certainement plus qu’eux-mêmes, qu’ils peuvent. Tout simplement.

Qu’ils soient fiers du chemin parcouru.

 

Sylvie Lalanne, coordinatrice de la classe relais de L’Haÿ-les-Roses

 

 

ĉ
sylvie lalanne,
20 juin 2014 à 10:42
ĉ
sylvie lalanne,
20 juin 2014 à 10:42
ĉ
sylvie lalanne,
20 juin 2014 à 10:42
ĉ
sylvie lalanne,
20 juin 2014 à 10:42
ĉ
sylvie lalanne,
20 juin 2014 à 10:42
ĉ
sylvie lalanne,
20 juin 2014 à 10:42
ĉ
sylvie lalanne,
20 juin 2014 à 10:42
ĉ
sylvie lalanne,
20 juin 2014 à 10:43
Comments